Augmenter la taille de la  police Diminuer la taille de la  police Imprimer Envoyer a un ami Ajouter un commentaire
Bookmark and Share

Canada

Gwitchin

Tout est parti d'un rêve, emprunt de la sagesse des anciens, des aînés. Un rêve qui parlait de la nation menacée par la disparition du caribou, funeste conséquence de la prospection que les lobbys pétroliers américains s'apprêtaient à mener dans la réserve faunique arctique. Mais c'était sans compter sur la détermination de ce peuple, une des plus petites nations du Canada, dont les membres auront été ressoudés au travers de cette lutte. Avocats, lobbying, presse... les trois cents Gwitchin d'Old Crow, perdus dans l'immensité du Yukon, se sont mobilisés. Ils ont su tenir tête aux plus grands trusts pétroliers mondiaux et obtenir gain de cause.
Pierre de Vallombreuse

 

Les Gwitchin, un peuple d'environ 1 500 personnes habitant l'Alaska et le Yukon au Canada, ont gardé leur mode de vie traditionnel fortement dépendant de l'une des plus grandes hordes de caribous de l'Amérique du Nord. Pour garantir le maintien de leur autonomie et de leur autosuffisance, ils doivent pourtant lutter contre les puissants intérêts de l'industrie du pétrole et du gaz qui exploite les ressources de la région arctique sans leur consentement ni leur participation. Ces activités menacent directement leur environnement local et leurs activités traditionnelles. Nombreuses sont les régions du monde où la mise en œuvre des droits des peuples autochtones à préserver leurs modes de vie doit faire face aux industries extractives. Malgré leur nombre restreint, les Gwitchin ont cependant réussi à s'opposer à l'exploitation pétrolière en menant une campagne d'envergure pour la défense de leurs terres. Dans leur lutte, ils ont associé des processus de décision traditionnels (recherche du consensus, respect des Anciens) à des stratégies modernes de lobbying et d'interpellation de l'opinion publique.

 

Les Gwitchins - interview de Pierre de Vallombreuse from Les Champs Libres on Vimeo.